« Jacques l'étripeur » par Cécile Benoist – À propos du texte et de l'auteure

« Jacques l'étripeur » par Cécile Benoist – À propos du texte et de l'auteure

Jacques l’Étripeur est une nouvelle thriller de Cécile Benoist publiée en 2013 par Les Éditions de Londres dans la collection « East End ».

> Voir la fiche du livre

> Acheter

À propos du texte et de l’auteure

Cécile Benoist est titulaire d’un doctorat en sociologie et elle avoue avoir développé au fil de ses voyages au Sénégal une curiosité certaine pour l’Afrique en général. Voilà deux informations qui éclairent d’un jour nouveau le texte qui vous est présenté ici.

Le monde dans lequel évoluent les personnages, tant en France qu’en Afrique, n’échappe en effet pas à l’analyse sociologique de l’auteure. Le choix même de mettre en parallèle les deux continents, à travers le personnage principal et son modèle, est tout à fait intéressant. Et l’inspiration qu’elle a puisée dans l’histoire de Jacques l’Éventreur semble elle-même révélatrice : le boucher – premier suspect dans l’affaire originale – fait partie du quotidien, du quartier, c’est une personne de confiance (pour les Français en tout cas, d’après une étude récente) ; le milieu de la prostitution a laissé place aux (sites de) rencontres, désormais lieux de chasse préférés des prédateurs, notamment sexuels – glissement de terrain pour un glissement de temps.

Quant à l’Afrique, elle n’est pas simplement évoquée, mais bien présente tout au long du récit, comme un fil rouge, des descriptions évocatrices du reportage sur l’étripeur de Guédiawaye au style chatoyant de l’auteure, qui a l’air parfois de battre au rythme des djembés. On est tantôt à Toulouse, tantôt à Dakar, les deux soleils s’entremêlant. Et si on veut pousser plus loin l’expérience africaine de Cécile Benoist, on peut lire sa nouvelle Toumbo le masque sur le magazine en ligne Nerval.fr.

La sociologie et les voyages ne sont pas les seules cordes à l’arc de Cécile Benoist : quand elle n’écrit pas pour les petits ou pour les grands (en papier ou en numérique), elle est éditrice jeunesse, coordinatrice éditoriale free-lance ou rédactrice pour le web. Elle touche à tout, et cela lui va très bien comme ça. Sur Internet, on la trouve sur son blog d’auteure, mais aussi sur Littérature sauvage, un « projet ciblé à durée limitée ». Elle est également présente sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Bibliographie

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>